Les vestes hybrides sont l'alliance réussie de la doudoune et de la softshell.

Un hybride caractérise le croisement entre deux espèces. Si l’automobile s’est largement appropriée le concept, pour en faire le fer de lance de ses nouveaux modèles, c’est d’abord pour sa propension à économiser de l’énergie, mais également pour sa capacité à (re)propulser l’innovation au sein d’une industrie dominante et vieillissante. Et si ce secteur n’était pas le seul à devoir se réinventer ? Au milieu des années 2000, le vêtement image a vu apparaître la softshell, alliage intelligent de polyester et d’élasthanne contrecollé ou non à une membrane, et (souvent) complété par une micropolaire. En parallèle, la doudoune, article textile centenaire, est progressivement revenue sur le devant de la scène, portée par les grandes marques retail qui nous habillent dans la sphère privée. Peut-on alors croire à une utilisation judicieuse des deux technologies, sans aboutir à un produit quelconque ?

 

veste-hybride-femme

UNE TECHNOLOGIE QUI FAIT SENS

Une invention, sans en être une : avec l’hybride, il ne s’agit pas uniquement de réunir deux technologies parfaitement connues du monde du textile publicitaire. Il s’agit de les faire cohabiter, pour en extraire leurs plus grandes qualités.

EN ACCORD AVEC SON TEMPS

La tendance est aux vêtements techniques mais urbains, ajustés mais offrant une bonne liberté de mouvements. L’hybride respecte totalement ces codes. Alors que la doudoune apporte un vrai confort avec son matelassage, la softshell, quant à elle, garantit la souplesse du vêtement. La caractéristique extensible de la matière softshell permet d’offrir une allure ajustée. L’hybride devient alors fédérateur.

UNE TECHNICITÉ AVANCÉE

La combinaison de ces deux technologies rend le vêtement unique et novateur. La partie doudoune – composée de panneaux en ouate – permet de maintenir au chaud les parties du corps qui ont besoin d’un surplus de chaleur, comme le torse ou les reins. La matière softshell, composée de 3 couches – un alliage polyester (ou nylon) et élasthanne, une membrane intermédiaire en TPU (polyuréthane thermoplastique), puis une couche intérieure en micropolaire – offre un maximum de respirabilité aux parties du corps qui ont besoin d’aération, notamment sous les bras et au niveau du dos.

 

veste-hybride-composition

PARFAITE EN MI-SAISON ET PAR TEMPS DE PLUIE

La doudoune, associée à la softshell, vous permettra de sortir sans problème en cas de météo capricieuse ou dès que les premières vagues de froid feront leurs apparitions. La surface du vêtement est entièrement coupe-vent. La veste hybride bénéficie également d’un traitement déperlant, qui évite l’infiltration de l’eau dans le tissu. Au printemps, comme en automne, vous serez donc sûr de rester au sec et au chaud.

UN BUDGET RAISONNABLE

L’hybride est souvent associé, à tort, à un budget élevé. Pourtant, le vêtement hybride offre un bon compromis, car en associant la doudoune et la softshell, le coût reste plutôt raisonnable pour une conception aussi aboutie.

veste-hybride-homme

Article réalisé en collaboration avec C!MAG

Categories: Textile

0 Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *